Chapitre 3 : L’Éveil du Corbeau

Chapitre III : L’Éveil du Corbeau

(Saison 01 – Épisode 03)

 Trois semaines plus tôt

Troyes, 20 août 2012

09h00, Mail des Charmilles

Par cette douce matinée d’été, l’air était humide et le temps orageux. Le soleil était occulté par les nuages, dont certains similaires à d’épais morceaux de coton. Le peu de monde dans les rues de Troyes ce matin-là, confirmait la tendance météorologique qui se dégageait du ciel.

Quant à moi, j’arrivais seulement dans cette ville.

Je n’y avais pas remis les pieds depuis ma plus tendre enfance, lorsqu’à 8 ans, ma famille et moi avions déménagé à Paris.

Je reconnus la ville au premier coup d’œil. Elle n’avait pas vraiment changé. Sauf les travaux pour la réhabilitation du centre-ville historique. Ils se comptaient par dizaines. Mais rien n’était assez bon pour redonner à cette ville magnifique, la splendeur qu’elle méritait. Troyes, ville d’art et d’histoire, regorgeait d’un patrimoine comme nul autre. L’une des cités médiévales parmi les mieux conservées de France. Elle en était devenue unique. Mais, Troyes s’était aussi le berceau des magasins d’usines, qui d’ailleurs, en avaient fait sa réputation.

Quant à moi me direz-vous ? J’étais créatrice et vendeuse de bijoux. J’avais lancé il y a peu de temps, ma propre marque de joyaux pour femmes dans ma boutique du centre-ville. Elle avait connu un démarrage modeste. J’avais dû la lancer avant même mon arrivée sur Troyes, et la gestion à distance n’était pas chose facile. C’est pour cette raison que mon retour dans cette ville patrimoniale était nécessaire. Et j’avoue que j’étais heureuse d’y revenir après tant d’années.

Je venais d’acheter un petit appartement. Et, le jour était enfin venu pour moi, de m’y installer.

Le camion de déménagement était stationné en double file sur le Mail des Charmilles, devant l’immeuble que les Troyens appellent la « banane ». Et inutile de vous expliquer pourquoi, la réponse se trouvait dans le nom qui lui avait été donné. Ce bâtiment avait tout simplement la forme du fruit que nous connaissons tous.

La « banane » était un immeuble accueillant, bordé d’arbres et d’une petite cour clôturée, très bien situé, à quelques minutes du centre-ville. Il était proche de tout un tas de petits commerces. Ma voiture était donc destinée à rester au sous-sol.

Mon appartement se situait au tout dernier étage, et la vue donnait sur le Mail, qui bordait la Seine. Les platanes du boulevard Henri-Barbusse, qui surplombaient le Mail sur l’autre rive de la Seine, étaient majestueux et uniques. Arrivé à l’automne, leur magnifique feuillage se parait de couleurs oscillant entre le jaune et le rouge foncé, donnant lieu à un magnifique spectacle. Durant le printemps et l’été, leur feuillage d’un vert saisissant embellissait tout le boulevard, et lui conférait un caractère unique.

Lorsque je suis arrivée, je fus merveilleusement bien accueillie par mes voisins. Ce qui m’avait fortement étonnée. Les Aubois n’étaient pas réputés pour leur amabilité légendaire. Quoi qu’il en soit, parmi mes voisins, je comptais deux couples.

Le plus jeune des deux, avait un enfant, tandis que le second n’en avait pas. Ils avaient tout essayé, mais la nature et le destin en avaient décidé autrement. C’étaient des gens fort sympathiques.

L’un des locataires de l’immeuble, un homme seul, était mon voisin de palier. D’habitude, il n’ouvrait à personne. Mais lorsque je suis arrivée, il s’était empressé de venir toquer à ma porte pour faire les présentations. Il était toujours très bien habillé.

Je ne parvenais quand même pas vraiment à le cerner. Son visage, si parfait, laissait imaginer qu’au plus profond de lui, il n’était pas si honnête qu’il en avait l’air. Mais peut-être que je me trompais…

 

12h06, Mail des Charmilles

Quelques heures plus tard, je commençais à peine à ranger les tonnes de cartons qui s’étaient entassés dans la salle à manger de mon appart. Cette tâche, qui en devenait une corvée, commençait sérieusement à me taper sur les nerfs. Je ne savais pas où ranger mes affaires, ni comment les placer. Les cartons ne se vidaient pas vite.

La pièce ressemblait à un champ de bataille. J’avais l’impression de ne pas avancer. Le canapé, la table, les chaises… Ils étaient noyés sous ce bazar.

J’allais tout arrêter et remettre ça au lendemain quand tout-à-coup, j’entendis la porte d’entrée s’ouvrir puis se refermer en claquant.

Je sursautai. Il me fallut quelques secondes pour réaliser ce qu’il s’était passé. Je me précipitai dans le couloir de l’entrée pour apercevoir si je voyais quelqu’un.

Personne n’était là.

A peine mon regard avait-il quitté la porte d’entrée que, par terre, un morceau de papier blanc chiffonné attira toute mon attention. Ceci n’était pas là avant. S’il y a bien un endroit qui était propre et net, c’était bien mon entrée.

Je le saisis donc, puis le défroissai pour regarder ce que c’était.

« CASSE-TOI ! »

C’est ce qu’il y avait d’écrit sur le papier, à l’aide de lettres découpées dans des journaux puis collées sur une feuille blanche à la manière d’une lettre anonyme.

Je le pris d’abord comme une blague, sorte de bizutage aux nouveaux venus. Avant qu’un sentiment de crainte ne me gagne peu à peu.

Peut-être que quelqu’un ici ne voulait pas que je sois là. Étais-ce ce vieil homme, trop gentil pour être honnête et qui me paraissait si louche ?

La seule chose dont j’étais sûr était la suivante : quelqu’un cherchait à me faire peur.

Un corbeau était là. Tout près de moi. Sans doute un de mes voisins. Mais je n’avais aucun indice pour savoir qui il était.

Ce jour marqua le début des hostilités. Et cela, n’allait pas aller en s’arrangeant.

A Suivre…

Dès maintenant avec le Chapitre 4

Publicités

Le Corbeau – Personnage « Derniers… Mots ! »

Logo Personnages de "Derniers... Mots !"- Derniers... Mots !, Tous droits réservés ©
Logo Personnages de « Derniers… Mots ! »- Derniers… Mots !, Tous droits réservés ©
L’illustration du "Corbeau" by Drawing Girl – Derniers… Mots !, Tous droits réservés ©
L’illustration du « Corbeau » by Drawing Girl – Derniers… Mots !, Tous droits réservés ©

Emma Lefevre – Personnage « Derniers… Mots ! »

Logo Personnages de "Derniers... Mots !"- Derniers... Mots !, Tous droits réservés ©
Logo Personnages de « Derniers… Mots ! »- Derniers… Mots !, Tous droits réservés ©
L’illustration de "Emma Lefèvre" by Drawing Girl – Derniers… Mots !, Tous droits réservés ©
L’illustration de « Emma Lefèvre » by Drawing Girl – Derniers… Mots !, Tous droits réservés ©

Rachel Lefevre – Personnage « Derniers… Mots ! »

Logo Personnages de "Derniers... Mots !"- Derniers... Mots !, Tous droits réservés ©
Logo Personnages de « Derniers… Mots ! »- Derniers… Mots !, Tous droits réservés ©
L’illustration de "Rachel Lefèvre" by Drawing Girl – Derniers… Mots !, Tous droits réservés ©
L’illustration de « Rachel Lefèvre » by Drawing Girl – Derniers… Mots !, Tous droits réservés ©